Maison Lasserre. BANDES A PART

Pays Basque, Portrait

Cinq bandes de couleurs sur fond uni, les sacs Lasserre se reconnaissent au premier coup d’œil. La récente relecture de ce motif pourrait rapidement propulser la griffe de Biarritz parmi les accessoires iconiques. Le Voyage aux Pyrénées fait sa séance photos.

Un bon alignement des planètes se dessine pour la marque que Pierre et Katia Lasserre s’attachent à faire renaître. Dans le respect des valeurs et de l’identité de la marque, le couple de Biarrots poursuit l’œuvre de Jean-Pierre et Philippe Lasserre.
Retour en arrière. La maison se fait un nom dès 1935 en fournissant l’armée française en sacs de couchage, bâches, parachutes, tentes et autres toiles techniques. Puis arrivent les sacs de sport et de voyage. Dans les cercles sportifs de la côte basque que fréquentent Jean-Pierre et Philippe Lasserre, ils font mouche. Sur les photos de remise de trophées, on arbore la coupe de rigueur et le sac offert aux sportifs méritants. C’est alors, en dépit de tout plan marketing, que les années 80 propulsent la marque Lasserre sur les épaules des collégiens et lycéens de bonnes familles. Une rencontre capitale a participé à cette envolée du petit pélican, le logo de la marque. Jean-Pierre Lasserre se lié d’amitié avec Maurice Siegel, journaliste et fondateur de VSD. Le patron de presse invite son ami Biarrot pour 48 heures de fête à Paris. Pour le remercier Jean-Pierre Lasserre demande à ses couturières de coudre un sac avec les bandes de couleurs caractéristiques de la têtière de VSD. « En voyant ce sac, Maurice Siegel a eu un coup de cœur. Le lendemain, il en commandait 10 000 pour la promo du journal » témoigne Katia Lasserre.
Après une longue parenthèse, la marque a repris ses couleurs en 2014 portée par Pierre, le fils de Jean-Pierre Lasserre et Katia. Sublimés par les cinq bandes et toujours fabriqués en France, les sacs à dos, cabas, pochettes et polochons, affolent déjà les pythies de la mode parisienne.
De son côté, le Voyage aux Pyrénées bourre dès qu’il le peut son polochon à bandes pour ses escapades de 48 heures.
Merci à Joséphine, Catherine et Benjamin nos modèles pour cette séance photo. J’ai l’impression qu’ils y ont pris goût.

www.maisonlasserre.com

Sac Lasserre

Sac Lasserre

Sac Lasserre

Sac Lasserre

Sac Lasserre

Sac Lasserre