JOANGI UNE

À Joangi, chez Jean Idiart

La maison d’hôtes Joangi à Uhart-Cize est aussi un repère artistique. Jean Idiart a fait de cette ferme navarraise un îlot de sérénité très stylé.

Nomadiser gentiment du côté de Saint Jean-Pied-de-Port et tomber sur la maison Joangi à Uhart-Cize, c’est aller au-devant d’une belle rencontre. Jean Idiart qui vous remet les clés de sa maison d’hôtes a passé un pacte avec le style. Celui de Joangi est le fruit du passé scrupuleusement respecté de cette ferme navarraise du XVIIe siècle et des œuvres originales d’artistes disposées un peu partout. Car la singularité de Joangi tient à la collaboration que Jean Idiart entretient avec le collectif COOP à Bidart. Sa directrice Julie Laymond qui défend ardemment la création contemporaine au Pays basque a proposé à Jean Idiart d’accrocher dans sa maison des artistes du territoire ou ayant été en résidence au Pays basque.

joangi

joangi
Les luminaires sont des créations ZURI et les compositions florales sont signées KIMUA (Bidart)

joangi

joangi

joangi

joangi

joangi

Entre les parties communes et les cinq chambres, on picore ici et là entre les toiles de Anne-Laure Garicoix ou Grégory Cuquel, les gaufrages de Béranger Raymond et les photographies de Charles Fréger sur les mythes et légendes locales. Mais le propriétaire, ancien directeur du Musée basque de Bayonne, ne s’est pas mué en gardien de musée pour autant. À Joangi on est libre comme l’air. Libre d’utiliser la cuisine pour se confectionner un petit repas, libre de flâner, libre de glisser dans les confortables fauteuils signés par les designers Iratzoki & Lizaso pour la coopérative ALKI (Itxassou). On ne peut pas passer sous silence, dans deux des 5 chambres, les grands décors peints qui théâtralisent l’espace. « Ce sont des décors qu’utilisait Erguy, le premier photographe de Saint-Jean-Pied-de-Port. Ils servaient de fond pour les portraits et les scènes de famille. Ils ont été réalisés par les ateliers Lebrun à Paris. Ils sont restés enfouis dans un grenier de la famille, Erguy était un frère de mon arrière-grand-père » explique Jean Idiart.

joangi

jonagi

jonagi

jonagi

joangi

joangi

L’harmonie de la maison est totale, mais ce qui est bien à Joangi c’est que le parti pris esthétique n’obère pas la décontraction. Jean Idiart prend un réel plaisir à recevoir ses hôtes, à discuter avec nous autour d’un verre, en toute allégresse. Il évoque avec gourmandise cette aventure que fut la remise en état de la maison avec l’agence d’architecture Soriano Barrière et le menuiserie de Peyo Eyherart. Vous l’aurez compris chers compagnons de route du Voyage aux Pyrénées cette maison est un vrai coup de coeur. On y resterait volontiers à demeure. Joangi est épurée, reposante et inspirante. On attend avec impatience les beaux jours, car derrière la maison d’hôtes coule la Nive d’Arnéguy avec un joli trou d’eau. Prochaine étape pour Jean Idiart,la transformation, en partenariat avec COOP, de la grange de la maison en atelier d’artiste.

Images : cenphotographie

joangi

joangi

jonagi

90 € la chambre, petit déjeuner inclus

Joangi Maison d’hôtes
48 Route d’Arneguy
64220 Uhart-Cize
Tél.06 85 68 97 74