UNE

Auch – Expo « En marge » à Memento

Une exposition d’art contemporain parfois grinçante et souvent drôle est à voir à Memento. C’est à Auch jusqu’au 30 septembre.

Depuis 2016 dans le centre d’Auch, l’immense couvent de Carmélites inoccupé a changé de vocation. Le lieu de culte est devenu un laboratoire culturel sous l’impulsion du Conseil départemental du Gers. Rebaptisée Memento la bâtisse de pierre calcaire ocre accueille un programme d’art contemporain et d’animations à la fois exigent et accessible. C’est Karine Mathieu la vibrante commissaire d’exposition qui a ouvert cette voie laissant de côté la fatuité qui embaume parfois l’art contemporain.

Memento

L’exposition qui s’intitule « En marge » fait un pas de côté pour scruter une autre facette du réel souvent drôle parfois grinçante.

Pierre Monjaret n’est pas le dernier à ce petit jeu. Son œuvre épistolaire croise le fer avec l’incongruité produite parfois par l’administration française. On a lu avec délectations quelques-unes des lettres que l’artiste adresse aux institutions jusqu’à la plus haute L’Élysée, ainsi que les réponses que lui font celles-ci. Ses demandes sobrement irrévérencieuses n’ébranlent pas l’édifice administratif mais parviennent à mettre en doute la logique d’airain de nos institutions.

Memento

Memento

Il est aussi question de l’État avec les sculptures de Xavier Veilhan qui revisite avec sa Garde républicaine le genre de la statue équestre. Cette pièce installée dans la chapelle du Carmel présente en taille réelle trois cavaliers de la garde Républicaine. Ces objets anachroniques représentent l’un des emblèmes de la République. Xavier Veilhaninterroge la construction matérielle et immatérielle des symboles.

Memento

Laurent Perbos s’en va lui titiller les codes sportifs. Ici à Auch, c’est une table de ping-pong qui a pris la forme d’un cylindre totalement impossible à jouer. Ou presque, car le visiteur est invité à pratiquer. En paralysant nos gestes, l’artiste parvient à éveiller notre imagination et à nous incite à de nouvelles pratiques.

On a beaucoup aimé la série Jeux d’argent de Marine Semeria. L’artiste prélève les formes à gratter de la Française des jeux (Goal, Poil à gratter, Monopoly, Jackpot, etc.) pour les révéler en négatif. Le jeu, comme passe-temps, s’élève au rang d’image énigmatique pour devenir une addiction artistique.

Memento

Avec Le Touriste Professionnel, l’artiste Benjamin Paré s’empare de la ville d’Auch pour replacer la notion de visiteur et de temps libre au cœur d’une réflexion artistique. Ce territoire devient un terrain de jeu de l’errance, de l’excursion entre ce qu’il faut voir et ce qui se dévoile à nous parfois dans sa pure inutilité.

Memento

Quand arrive l’heure de Benoît Luisière, place à l’inversion des rôles dans cette série de portrait : « Je propose à des personnes que je rencontre quotidiennement dans la ville où j’habite, d’échanger leurs habits contre mon appareil photo. Un instant je deviens eux, et ils me photographient à leur place. Et si cette inversion des rôles nous invitait à nous (re)connaître en tant que semblables ? » explique l’artiste.

Memnto

Dans une autre pièce, la salle de classement de l’ancien Carmel,Benoît Luisière nous fait glisser un peu plus dans l’absurde. Sur un mur entier, il a rassemblé des prises de vues d’internautes. Des images d’une banalité absolue où deux objets sont pris en photo, l’un servant d’étalon pour permettre de jauger de la taille du deuxième. Effet poétique et drolatique garanti.

Memento

Avec « Ô Quatrième » l’artiste vidéaste Bertille Bak, nous plonge dans l’univers d’unecongrégation religieuse. Chez les Filles de la Charité, à mesure que les années passent, les sœurs se rapprochent du quatrième étage, le dernier avant l’ascension finale.Attachée à l’observation sociétale, à l’analyse précise des pratiques de vie, Bertille Bak nous livre une fable anthropologique décalée et juste d’un monde confidentiel et silencieux.

Voilà pour un petit tour d’horizon de cette exposition qui réunit les artistes : Bertille Bak, Le Gentil Garçon, Benoît Luisière, Pierre Monjaret, Benjamin Paré, Laurent Perbos, Marine Semeria, Xavier Veilhan, Pauline Zenk & Lilie Pinot

Expo du mardi au dimanche de 14h à 19h – entrée gratuite

– Tous les dimanches à 15h – LA PAUSE DOMINICALE
De la pratique de la méditation à l’amusement des visites guidées, l’équipe de médiation
vous propose des rendez-vous décalés en dialogue avec les oeuvres de l’exposition.
(suivez l’actualité sur : www.facebook.com/memento.expo.gers)
Tous les mercredis de Juillet à Août : PLACE AUX PRATIQUES POPULAIRES
16H00 I Ateliers en famille / expérimenter l’exposition
18H30 I Apéro – concert

suivez l’actualité sur : www.facebook.com/memento.expo.gers
Tél. 05 62 06 42 53