Beau travail au Plat Beroì

Vent de fraîcheur sur l’agriculture. Près de Nay, un groupe de jeunes producteurs béarnais a ouvert le Plat Beroì, un restaurant et magasin de producteurs. 

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

L’agriculture qui sort des sentiers battus

Ils n’ont pas la trentaine, ils sont agriculteurs dans les villages aux alentours de Nay et ils ont ouvert à Coarraze un lieu polymorphe où se rencontrent des produits fermiers en vente directe et un restaurant bar à tapas. Vincent Labourdette est éleveur de bovins et ovins à Lys. À Coarraze, Kattalin Pommies s’occupe de beaux cochons de la race porc noir gascon. Mélanie Lousplaas veille sur un troupeau de chèvres qui a fière allure. La ferme est basée à Asson et produit des fromages frais ou plus affinés. Jean-Baptiste Mounaix élève ses poulets fermiers et ses canards gras à Lys et Clément Labarrère reprend l’exploitation familiale de bovins à Asson après avoir fait connaissance avec la vigne dans le Jurançon. C’est à Maxime Labarrère que revient l’initiative du projet Plat Beroì. Ce fils d’agriculteur se passionne pour la valorisation intelligente des produits issus d’un terroir qu’il connaît bien. Licence de management en poche, il a fait ses gammes au Carré Fermier à Tarbes avant de mûrir et de lancer Plat Beroì. En plus des producteurs, Maxime Labarrère a également associé au projet Plat Beroì, Jean-Baptiste Grangé, brillant artisan pâtissier de 27 ans basé à Bénéjacq et le chef cuisinier Alan Lair. La bande écrit une nouvelle page de l’agriculture valléenne, décorrélée le plus possible du diktat des marchés et de la grande distribution.

plat béroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Des plats bien troussés

Dans un seul et même lieu, Plat Beroì réunit d’un côté le restaurant et de l’autre le magasin. On y déjeune très bien à prix calmes. La qualité des produits, leur belle provenance et leur fraîcheur ne font pas débat. Dans le pays de Nay, on s’est passé le mot. Conséquence, la grande pièce lumineuse s’anime très rapidement. Il est conseillé de réserver. Ce coin de Béarn a très bien accueilli le vent de fraîcheur Plat Beroì. Il est venu de ces huit jeunes qui bousculent les codes et s’arriment à la modernité des circuits courts. La cuisine de Plat Beroì sort de jolis plats bien troussés mais sans chaboule-tout, le chef Alan Lair ayant en ligne de mire le respect des produits. En fin de service, ce grand gaillard fait une apparition tout sourire derrière le bar, partageant une bière avec Maxime Labarrère.Plat Beroi
Plat Beroi

plat beroi

Plat Beroi

plat beroi

plat beroi

plat beroi

Bar à tapas à partir de 18h du jeudi au samedi

À partir du jeudi et dès 18 heures, le Plat Beroì passe en mode bar à tapas. Plus on approche du samedi, plus il est conseillé de réserver. Nous avions le choix parmi l’assiette de charcuterie et fromages, la ventrèche caramélisée, les croquettes jambon fromage, les saucisses sauce aux morilles, le demi magret et son jus romarin/miel, l’émincé de bœuf, le camembert de brebis rôti miel et noix, les patates en persillades ou gratinées. Pour les becs sucrés, d’alléchants desserts se tiennent prêts : tiramisu, mousse chocolat, riz au lait crémeux, café gourmand.

Le magasin propose les produits des 5 éleveurs qui eux-mêmes se chargent de dénicher dans les fermes de leur réseau d’autres productions de qualité qui font du Plat Beroì un vrai point de ravitaillement en frais. Une belle adresse conviviale et sincère.

Plat Beroì, 16 rue Pierre Simard à Coarraze – Tél. 05 59 12 41 93

 

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi

Plat Beroi